Arco par Flos : luminaires & lampes design

Votre sélection:   
3 résultat(s)
Flos
Arco
3 résultat(s)
Trier par :
 sur 1
3 s
€ 1.742,-
48-72 h
€ 1.791,-
Votre sélection:   
3 résultat(s)
Flos
Arco
3 résultat(s)
Trier par :
 sur 1

Flos Arco

Un lampadaire de légende

En dépits de ses mesures imposantes, la lampe arquée et renommée Arco du fabricant italien Flos intrigue par son élégant minimalisme. L’icône absolue d’Achille Castiglioni se caractérise par son expression sophistiquée et sa lumière de zone accentuée.

Apparue sur le marché en 1962, la lampe Flos Arco fut admise en 1972 au Museum of Modern Art de New York, et fait partie par la suite de l’exposition permanente en tant que lampe culte. Le beau lampadaire marquant s’illustre par trois aspects : premièrement, par son socle blanc de qualité en marbre de Carrare, le marbre mondialement connu provenant de la Toscane. Les Romains utilisaient déjà cette pierre pour des objets de valeur et d’apparat ; deuxièmement, la lampe sur piedFlos Arco impressionne par son large arc extensible en acier inoxydable ; dernièrement, l’œil du spectateur tombe instantanément sur la tête en hémisphère, celui-ci se composant d’aluminium et génère à l’aide d’une ampoule éco-halogène (inclue à la livraison) une lumière douce mais intense et directe vers le bas.

L’imposance du lampadaire arqué Flos Arco ne doit pas être confondu avec lourdeur. L’arc réglable sur trois hauteurs offre une flexibilité confortable et permet ainsi un passage libre sous le luminaire. Le bras du lampadaire Arco est réglable dans sa hauteur en quelques tours de main et permet au gré de vos besoins un ajustage de la hauteur de l’abat-jour de 145 cm à 175 cm. Il se compose d’acier affiné et porte un abat-jour en aluminium de qualité qui attire les regards avec ses perforations sur sa partie supérieure et sa lumière à la fois douce et directe. C’est ainsi que le lampadaire Flos Arco se penche facilement au-dessus du canapé dans votre salon et génère une agréable lumière ponctuelle. La table des repas profitera également des avantages fonctionnels et optiques de ce classique.

Depuis ses débuts, Arco est un succès et profite d’une popularité sans limites. Plus tard, Flos muni le lampadaire Arco d’un gradateur et d’un agent lumineux qui promet d’être l’ampoule de l’avenir :Flos Arco LED. La mise à niveau avec des LED modernes permettent à l’éclairage du Flos Arco d’être durable, efficient en énergie et donc favorable à l’environnement. Un effet secondaire, mais positif : votre portefeuille en profitera. Le gradateur (aussi nommé variateur) vous offre la possibilité de régler l’intensité lumineuse à vos besoins. Ainsi, vous disposerez toujours d’une lumière générale qui vous convient, qu’elle soit douce ou intense.

Le poids imposant de 66kg ne doit vous effrayer : d’après Castiglioni – qui mise sur un design plutôt neutre et sobre mais surtout sur une fonctionnalité et une bonne maniabilité – le pied de marbre massif du lampadaire Flos Arco est pourvu d’une perforation continue qui permet de soulever facilement le pied à l’aide d’un bâton.

Le créateur réputé Achille Castiglioni (* 16 février 1918 ; † 6 décembre 2002 à Milan) fit des études d’architecture à Politecnico di Milano jusqu’en 1944. Avec Pier Giacomo, il fait sensation une première fois avec son exposition « Colori e forme nella casa d’oggi » en 1957 dans la villa Olmo à Côme. Y sont présentés : le tabouret « Mezzadro », qui est un siège de tracteur, et le tabouret « Sella » qui est un siège de vélo. Les deux créateurs sont principalement célèbres pour les luminaires créés pour Arredoluce, Artemide et surtout Flos. Ils produisent avec l’entreprise Flos, fondée en 1962, « Taraxacum » (1960), « SplügenBräu » (1961) et le légendaire « Arco » (1962). Achille Castiglioni gère l’entreprise seul dès 1968 et y exerce son influence avec des méthodes enjouées de désaffectation et l’aspiration à réussir des formes minimales. Pour Achille Castiglioni, la fonctionnalité venait avant l’esthétique, sans pour autant négliger la beauté des formes. Il resta fidèle à ses principes jusque dans son plus vieil âge : en 1998, Castiglioni créa la suspension « Diabolo », primée du Compasso d’Oro. La citation suivante révèle encore parfaitement la philosophie de cette légende du design :« sophistiqué et simple, voilà ce qui me plaît. »
haut de page